Le lait

Le lait au chocolat et les enfants

partager cet article

Les parents doivent savoir que lorsque leurs enfants boivent du lait au chocolat, ils obtiennent les mêmes 16 éléments nutritifs que s'ils consommaient du lait nature, y compris la même quantité de calcium et de vitamine D. C'est pourquoi le lait au chocolat constitue un excellent complément au lait nature.

Le goût exquis du lait au chocolat aide les enfants et les adolescents à consommer le nombre de portions recommandé par le Guide alimentaire canadien pour le groupe Lait et substituts. Il contribue aussi à fournir les éléments nutritifs essentiels à la santé des os qu'ils pourraient ne pas obtenir autrement.

Selon la dernière enquête gouvernementale menée à l’échelle nationale, 37 % des enfants de 4 à 9 ans ne consomment pas le nombre minimum de portions de produits laitiers recommandé quotidiennement. De plus, en vieillissant, leur consommation de produits laitiers diminue à un point tel que 61 % des garçons et 83 % des filles de 10 à 16 ans ne consomment pas quotidiennement le nombre minimum de portions de produits laitiers recommandé1.

Les recherches indiquent que les enfants et les adolescents qui intègrent du lait au chocolat et d'autres laits aromatisés à leur alimentation ont tendance à consommer plus de lait au total que ceux qui ne boivent que du lait nature. Globalement, ils ont également tendance à avoir une meilleure alimentation que ceux qui ne boivent pas de lait au chocolat2-5.

Le lait au chocolat et les os en croissance

Le lait au chocolat offre les mêmes 16 éléments nutritifs essentiels que le lait nature. Parmi ces nutriments, bon nombre sont essentiels à la croissance des os et des dents chez les enfants et les adolescents. Et il ne faut pas oublier que ce que les enfants n'obtiennent pas pendant ces années où la croissance est rapide ne peut être compensé plus tard au cours de leur vie.

Une importante proportion d'enfants et d'adolescents ne consomment pas le nombre de portions recommandé de produits laitiers1. Or, le fait d'intégrer à l'alimentation du lait au chocolat et d'autres laits aromatisés, à titre de complément au lait nature, peut aider les petits becs fins à consommer le nombre de portions du groupe Lait et substituts nécessaire à une croissance optimale et à la santé des os, tel que le recommande le Guide alimentaire canadien.

Des recherches ont révélé que les enfants qui boivent du lait au chocolat ou d’autres laits aromatisés boivent au total plus de lait et moins de boissons gazeuses ou de boissons aux fruits2. Par conséquent, ils obtiennent davantage de calcium, de phosphore et de vitamine D – trois éléments nutritifs clés pour la santé des os – que ceux qui ne boivent pas de lait au chocolat.

Le lait au chocolat et le sucre

De façon générale, le lait au chocolat ne contient pas plus de sucre qu’un jus de pomme non sucré, et une bonne quantité de ce sucre se trouve sous forme de lactose, qui est aussi naturellement présent dans le lait nature.

Par ailleurs, les études démontrent que l'alimentation des enfants qui boivent du lait au chocolat ou d'autres laits aromatisés ne comporte pas plus de sucre ajouté que celle des enfants qui ne consomment pas de lait au chocolat. Il semble également que les enfants et les adolescents ne consomment pas du lait au chocolat à la place du lait nature, mais que lorsqu'ils en ont le choix, ils optent pour du lait au chocolat plutôt que pour des boissons sucrées moins nutritives telles que les boissons gazeuses et les boissons aux fruits2-5.

Selon l’American Heart Association :

 

En fait, lorsque des sucres sont ajoutés à des aliments déjà riches en éléments nutritifs, notamment les produits laitiers avec sucre ajouté tels que le lait aromatisé et le yogourt et les céréales avec sucre ajouté, la qualité de l'alimentation des enfants et des adolescents s'accroît, et dans le cas des laits aromatisés, aucun effet indésirable en ce qui concerne le poids n'a été observé2

 

Au Canada, le lait au chocolat constitue moins de 1 % de la consommation totale de sucres ajoutés6. Aux États-Unis, l'American Heart Association suggère que les aliments qui sont principalement responsables de l'apport énergétique accru provenant du sucre ou des sucres ajoutés sont les boissons gazeuses, les boissons aux fruits, les desserts, les sucres et les gelées, les friandises et les céréales prêtes-à-manger2.

Le lait au chocolat et le poids

Pour les personnes qui se préoccupent du poids de leur enfant, l'American Heart Association révèle que la consommation de laits aromatisés n’entraîne pas d’effets indésirables sur le poids2.

Les études indiquent que les enfants qui boivent du lait au chocolat ou d’autres laits aromatisés consomment davantage de lait au total. En général, ceux-ci boivent également une moins grande quantité de boissons sucrées moins nutritives, comme les boissons gazeuses et les boissons aux fruits, dont la consommation devrait être limitée2-5.

Le lait au chocolat et l'hyperactivité

Parce que le lait au chocolat contient du sucre et de la caféine, on pourrait penser, à tort, qu'il risque de causer l'hyperactivité chez les enfants. Or, selon Les diététistes du Canada, les recherches n'ont pas démontré de relation entre le sucre et l'hyperactivité chez les enfants7.

En fait, les chercheurs croient que l'augmentation d'activité observée chez les enfants qui mangent des sucreries est probablement liée à l'agitation qui entoure l'événement, par exemple une fête d'anniversaire. La quantité de sucreries qu'on permet aux enfants de manger étant souvent limitée, le simple fait de leur en offrir suffit généralement à causer de l'agitation.

Certaines personnes se demandent si l'hyperactivité pourrait être causée par la caféine présente naturellement dans le lait au chocolat. La réponse est non. Le lait au chocolat contient trop peu de caféine8 pour que le comportement de l'enfant soit affecté.

Teneur en caféine de certaines boissons9

Boisson Teneur en caféine
Café (250 ml) 80 à 110 mg
Boisson énergisante (1 canette/taille variable) 46 à 375 mg
Thé (250 ml) 35 à 50 mg
Cola (250 ml) 25 à 35 mg
Lait au chocolat (250 ml) 5 mg

L’apport quotidien maximum recommandé en caféine pour les enfants de 12 ans et moins, tel qu'établi par Santé Canada, est de 2,5 mg par kilogramme de poids corporel. À titre d’exemple, un enfant de 30 kg (66 livres) pourrait consommer un maximum de 75 mg de caféine par jour, ce qui est largement supérieur à la quantité présente dans un verre de lait au chocolat.

Le lait au chocolat et les dents

Tout comme le lait nature, le lait au chocolat est bon pour la santé des dents. Puisqu'il s'agit d'un liquide, le sucre qu'il contient ne reste pas longtemps dans la bouche et ne colle pas aux dents. De plus, le cacao et bon nombre des éléments nutritifs présents dans le lait aident à prévenir les caries dentaires, ce qui compense l'effet du sucre contenu dans le lait au chocolat.

Les recherches ont montré que les enfants qui boivent du lait au chocolat ou d'autres laits aromatisés consomment non seulement plus de lait dans l’ensemble, mais boivent moins de boissons sucrées qui peuvent causer la carie dentaire comme les boissons gazeuses et les boissons aux fruits2.

Sources

1. Garriguet D. Nutrition: Résultats de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes. Vue d’ensemble des habitudes alimentaires des Canadiens, Statistique Canada, 2006, catalogue 82-620-MWE2006002.

2. Johnson RK et coll. Dietary sugars intake and cardiovascular health: a scientific statement from the American Heart Association. Circulation. 2009;120(11):1011-20.

3. Murphy MM et coll. Drinking flavored or plain is positively associated with nutrient intake and is not associated with adverse effects on weight status in US children and adolescents. J Am Diet Assoc. 2008;108(4):631-9.

4. Frary CD et coll. Children and adolescents’ choices of foods and beverages high in added sugars are associated with intakes of key nutrients and food groups. J Adolesc Health. 2004;34(1):56-63.

5. Johnson RK et coll. The nutritional consequences of flavored-milk consumption by school-aged children and adolescents in the United States. J Am Diet Assoc. 2002;102(6);853-6.

6. Statistique Canada. Statistiques sur les aliments 2008.

7. Les diététistes du Canada. Certains aliments rendent-ils les enfants hyperactifs?, [En ligne], 2006. [http://www.dietetistes.ca/resources/resourcesearch.asp?fn=view&contentid=11518&resource_resourcetype=FAQ%28Frequently%20asked%20question%29%20&resource_language=French] (Consulté le 4 février 2009).

8. Frary CD et coll. Food sources and intakes of caffeine in the diets of persons in the United States. J Am Diet Assoc 2005;105(1):110-3.

9. Lacombe N. Du plein air, j'en mange, Montréal, Québec, éditions Géo Plein Air, 2009.


Restez branché

Découvrez davantage d’articles, de concours et de recettes délicieuses pour toute la famille.


Envoyer à un ami

* champ obligatoire
Psst. Jetez un petit coup d'oeil aux champs obligatoires...
Close
Téléchargement...